Le pensionnat

Entrez dans le monde des rêves, mais évitez de faire trop de cauchemars... Entrez dans le jeu où tous les coups sont permis.
 
Le Deal du moment : -57%
Pyrex Classic Broc – Mesureur en verre avec ...
Voir le deal
8.49 €
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

 

 C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Victor Clay

Victor Clay

Messages : 122
Date d'inscription : 22/05/2011

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Hetero, et aime jouer !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Loup-garou

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeMer 25 Avr - 2:24

suspens ou pas enfaîte... elle est belle et son expression change trop souvent ! elle est difficile a déchiffrer mais pas impossible car ont vois bien qu'elle ne vas pas tirer... mais pourquoi me laisse t'elle parcourir mon corps de ses mains ? elle ne rougis pas et laisse transparaître que peut d'émotions...

Mais c'est qu'elle aime ça sinon elle ce laisserais pas faire comme sa non ? je sais pas mes ses doigts me donnes des petite frisson très agréable. je me permet de la relloquer un peut le temps qu'elle reprenne ses esprits, vraiment pas mal, elle a un petit je ne sais quoi qui est différent de ce que j'ai rencontrer... malgré ses halure de princesse et tous ses chichi de sa robe elle as de la sauvagerie en elle et elle l'habite bien, elle l'a accepter et en tire son avantage ! ce que nous appelons folie depuis le début.

-Bon… relevez-vous et montrez-moi que vous savez être d’une aide précieuse, aussi indispensable que possible. A cause de vous ma robe est fichue, vous allez donc gentiment m’aider à l’enlever, n’est-ce pas ? En tout bien, tout honneur évidemment ! Et après on parlera pour savoir si vous méritez votre place dans mon lit.

plait t'il ? j'étais absent la... j'ai une crosse sur la figure et plus le canon et des perche en veux tu en voila... donc évidement je l'ai saisie sans même hésiter elle n'auras pas besoin de ce répéter, commençons par la première !j'attrape l'arme et je la tien de mes deux mains en la posant presque par terre au dessus de ma tête et la si je me souviens bien... je tire sa... j'appuie ici et hop la un pistolet décharger et démonter en parti !

deuxièmement je l'aide à ce relever et je me lève avant de passer derrière, pas de protestation ? j’entrouvre doucement le haut de sa robe au niveau de la nuque et la le piège ce referma sur moi... des noeuds en veux tu en voila !... n'oublier pas que c'est moi ! je me suis juste mit à sourire et d'un coup d'ongle... mhhh oui de griffe ! j'ai ouverts en deux sa robe de sa nuque au dessus de son fessier !

Avant qu'elle ne hurle je lui colle un doigts sur la bouche avec un sourire qui ce veux rassurant. j’écarte sa robe et déchire ce que je n'ai pas réussi découper, que voulez vous je veux pas la blesser ! pas tous de suite quand même... et la voila en culotte. évidement avec un air choquer elle cache sa poitrine blabla les filles quoi !

-Elle était fichu, vous l'avez dit vous même donc... et je vous trouve bien comme ça aussi ! Bon passons à la suite...

et HOP LA et une damoiselle dans mes bras... oui pardons je résume, je me suis mit à genoux et je l'ai prise dans mes bras, logique quoi, non sans protestation et ce que vous voudrez bien j'ai pas écouter de toute manière ! je m'approche du lit et d'un bras dont je me libère je pousse légèrement la dose impressionante de couette, tu m'étonnes qu'elle sois tenté de dormir avec quelqu'un d'aussi chaud que moi ! il fais un froid glacial ici... Je la pose doucement dans le lit avant de la border gentiment. pfff sa me ressemble pas et tous sa sans broncher et avec un plaisir évident !

-vous ne devriez pas laisser le froid s installer ici... Je reviens.

Je me détourne sous son regard choquer et file vers la salle de bains ou je prend un gant de toilette que je mouille d'une eau chaude, en revenant je vois à son regard que je n'ai pas trouver quelque chose pour la tuer.

-Navré de vous décevoir ! ce n'est qu'un gant de toilette mouillé et ... non il n'est pas froid, oui je vous le jure ! arrêter de me regarder comme sa et laissez vous faire.

je m'approche tous près d'elle, très près d'elle... m'assois à coté d'elle, et entreprend de lui retirer le sang qui lui reste de la figure et dans le cou... mince y'a un filet qui es descendu... je retire vite la couette dévoilant sa poitrine et frotte doucement dessus pour retirer mon sang. très sexy comme mélange: femme nue, sang. j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Dia J. Dawn
Queen of Nightmares
Dia J. Dawn

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2011
Age : 27
Localisation : Sans doute quelque part.

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Du moment que ça sait obéir, le reste n'a aucune importance !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Le feu ♥

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Avr - 23:01

J’avoue avoir flippé mais juste un moment ! Enfin flippé… c’est un bien grand mot, disons que je n’étais pas particulièrement à l’aise au moment où il a commencé à chipoter avec l’arme, j’ai bien cru qu’il allait finir par me tirer dessus. Bon ça n’aurait pas réussi à me tuer mais ça aurait fait mal. Et puis de toute façon… il n’y avait pas de quoi vraiment paniquer, il n’aurait jamais osé me tirer dessus, n’est-ce pas ? Enfin, j’espère, parce que tirer sur sa patronne ce n’est pas bien vu de nos jours, surtout quand je suis la patronne en question. En revanche quand il se relève et commence à ouvrir le haut de ma robe, je ne peux m’empêcher de sourire. C’est sûr qu’il va en baver pour enlever tous ces lacets ! Ça lui fera les pieds !

Je ricane d’avance, il va vivre un enfer avec ça ! Il n’y a rien de plus horrible que de passer son temps à enlever ces fichus nœuds, et je parle d’expérience. Il risque même de me maudire pour les cent… minute ! C’était quoi ça ?! Je viens de sentir un courant d’air dans mon dos mais c’est strictement impossible parce que… eh bien parce que c’est impossible de défaire cette robe aussi vite ! Et c’est là que la lumière se fait et que je comprends l’horrible vérité. Il vient de déchirer ma robe ! Oh le sale petit cancrelat ! Je m’en te le réduire en charpie ce crétin ! Il sait seulement combien elle m’a couté cette robe ?! Bon, je n’ai rien payé, mais il sait combien elle vaut ?! Une véritable fortune !

Je m’apprête à hurler comme jamais pour lui dire ma façon de penser quand il pose un doigt sur mes lèvres. Il veut que je le morde ou quoi ?! Parce que ça peut s’arranger ! Surtout qu’il… MA ROBE !!!!!! Il vient littéralement de la réduire en lambeaux ! Ça ne lui a pas suffi de me la déchirer ? Il fallait aussi qu’il la massacre ? Et que je me retrouve aussi nue que le jour de ma naissance par la même occasion ? Il ne veut pas que je me mette à crier de joie par la même occasion ? Et que je lui dise qu’il doit me faire dix gosses pendant les trois prochaines nuits, non ?

C’est à cause de ça que me retrouve lamentablement en train de tenter de masquer ma poitrine avec mes bras. Je ne suis pas spécialement prude mais là il dépasse les bornes et d’habitude c’est moi qui choisit de me mettre en tenue d’Eve. Ou alors mon compagnon avec mon consentement ! Je n’ai encore jamais eu affaire à un loup fou qui s’amuse à détruire les vêtements des gens ! Je lui ai pourtant bien demandé de me l’enlever ! Pas de la réduire en charpie !

-Elle était fichu, vous l'avez dit vous même donc... et je vous trouve bien comme ça aussi ! Bon passons à la suite...

Elle était peut-être fichue, j’avoue mais… c’est le principe ! En plus il ne manque pas de culot ! Evidemment que je suis tout aussi bien comme ça, après c’est joli une femme à moitié nue mais il n’empêche que je n’aime pas ses méthodes. Il aurait pu avoir la délicatesse de me prévenir. C’est presque pire que s’il m’avait posé un flingue sur la tempe ! Sale cabot !

Je n’ai pas le temps de lui faire part de mon profond désaccord que je me retrouve propulsée dans ses bras. C’est donc pour cette raison que je perds le contrôle et entreprends de le traiter de tous les noms d’oiseaux possible et inimaginables, histoire qu’il comprenne bien à quel point il est en train de jouer avec sa vie et que j’ai horreur de me laisser faire sans rien dire. Bon d’un autre côté, j’avoue l’avoir bien cherché et ça ne me déplait pas tant que ça mais… c’est toujours le principe ! C’est donc pour cette raison que ne continue de le traiter de tous les noms en me laissant déposer dans mon lit. J’avoue presque rougir quand il me borde, mais ma mine bougonne ne me quitte pas et je continue de râler pour la forme. Il est hors de question que je passe l’éponge rapidement ou pas trop en tout cas. Là il me dit un truc que je n’entends même pas et je le vois déguerpir vers la salle de bain. Il ne va tout de même pas oser me tirer dessus dans mon lit ?! Me border pour mieux me tuer ? Mais c’est cruel !

-Navré de vous décevoir ! ce n'est qu'un gant de toilette mouillé et ... non il n'est pas froid, oui je vous le jure ! arrêter de me regarder comme sa et laissez vous faire.

Il n’empêche que je regarde quand même suspicieusement le gant de toilette, il peut très bien avoir dissimulé mon arme dedans pour mieux tirer en traitre ! Bon, j’abandonne vite mes théories du complot quand il entreprend de débarbouiller ma figure et le reste de son sang, mais je le trouve quand même bien entreprenant. Surtout quand ce traitre de filet de sang décide de couler droit vers ma poitrine sans mon accord et que le gant de toilette suit la trajectoire. Pas que ça soit désagréable, juste bizarre. En tout cas, il a l’air d’apprécier ce qu’il voit !

Je me calle donc confortablement sur mes oreillers avec un sourire mutin. J’aime bien la façon dont il me regarde et j’aime bien l’attention dont il fait preuve. C’est agréable, je pourrai m’y faire… je pourrai même m’y faire très bien. Il suffit que je négocie son logement dans ma chambre… Ouais enfin… il va quand même faire de la concurrence à Georges à ce train-là ! Mais ça ne serai pas pour me déplaire.

Je le regarde et je suis prise d’une subite envie de jouer, de voir si je suis encore assez bien foutue pour voir l’étincelle de désir dans le regard d’un homme. Bon si je suis honnête, je sais que je suis pas mal conservée et je sais aussi que je ne le laisse pas indifférent, mais j’ai bien envie de savoir jusqu’à quel point. Suffisamment pour qu’il laisse tomber ce fichu gant de toilette pour mieux me caresser ? Ou bien juste assez pour le faire rêver dix minuscules minutes ? Peut-être un peu des deux ? Quoi qu’il en soit, j’ai bien envie de vérifier, juste pour voir… juste une seconde.

Alors c’est pour ça que, tandis qu’il me débarrasse de tout ce sang, je laisse tomber mes couvertures plus bas, jusqu’à apercevoir la moitié de mon ventre, et que je me lèche paresseusement les lèvres tout en le regardant droit dans les yeux. J’ai envie de le sentir craquer, de le voir captivé comme un papillon le serai par une flamme, j’ai envie de le voir céder. C’est con, hein ? Mais en même temps, on ne contrôle jamais ses pulsions, ses envies. Alors oui, je veux voir s’il va rester de marbre ou non, c’est simple n’est-ce pas ?

-Oh mais je me laisse faire, ne vous en faites pas.

Bon je me laisse peut-être un peu trop faire, mais en même temps, qui pourrait me le reprocher ? Et puis ce n’est pas comme si j’allais me chercher des excuses, je l’allume si je veux d’abord. C’est pour cette raison qu’après le coup de la langue, je commence à soupirer d’aise au fur et à mesure qu’il enlève le sang. Ça j’avoue, ce n’était pas prévu, mais autant demander à un glaçon de rester sous forme solide avec quarante degré à l’ombre, totalement impossible, point barre.

______________________________
C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Dia_pe11
Revenir en haut Aller en bas
https://le-pensionnat.forumgratuit.be
Victor Clay

Victor Clay

Messages : 122
Date d'inscription : 22/05/2011

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Hetero, et aime jouer !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Loup-garou

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeLun 30 Avr - 1:37

J'adore elle est à croquer, ne ce laisse pas faire et à un tempérament de tous les diable. Une fille comme je l'ai aime ! mmhh ? non mais arrêter de dire que je suis maso ! c'est pas vrai je vous dit a chaque fois que c'est pas vrai ça devient pénible à la fin ! je veux juste trouver une compagne à ma mesure ! je suis un Alpha, il me faut une alpha et en l’occurrence devant moi j'ai une manipulatrice née avec un tempérament dirons nous... de feu ! elle à beau m'avoir insulter de tous les nom de piaf que je connais et que je ne connais pas elle reste adorable alors que reste t'il a par mon petit sourire en coin ?

Avouer, vous passer dix minutes a mettre un savon a la personne que vous détester le plus, vous le ridiculiser, l'humilier et le maltraité verbalement pendant ces dix minutes si au final il souris... qui passe pour un abruti ? lui ou vous ?

revenons à nos mouton... ou dragon...avec la flammèche de toute à l'heure elle à gagné ce rang, c'est bien ce que je vous dit juste avant... j'essaie de la briser depuis toute à l'heure je test ses limites et l'humilie comme surement personne auparavant pour son titre de reine. et que fais t'elle elle me sourie comme si c'est elle qui jouais avec moi... ça me désarmerais presque, j'imagine la scène d'ici je cours sous ma forme de loup après un lapin j'approche du lapin lui saute dessus je le cale entre mes dents avant de lui donner le coup de grâce et il ce met à rire... c'est la scène qui me passe devant à l'instant... bon dans la parti loups je l'aurais juste secouer comme un chien avec son jouet jusqu’à que son cou ce brise donc ce n'est pas un réel problème.

Le soucis c'est qu'elle ai plus habituer que moi à ce jeux je suis un loup à par entière, j'ai vécu comme un loup les trois quart de mon existence, toute les joies de la forme humaine me sont étrangère. Ne vous inquiété pas tous de même je me suis fort bien entraîné et rien n'y paraîtra. Elle me souris mais une chose viens de changer dans son regard, un peut comme une étincelle et je sens d'ici sont corps qui frémis en dessous de mes mais, certes le gants est la pour nettoyer mais j'aurais pu aussi bien la mettre sous la douche, rien ne vaux le plaisir de toucher l'objet de votre convoitise non ? Et l’objet en question à des idée derrière la tête que je trouve très réjouissante. Du moins si rien ne dégénère...

La couette sur mes mains glisse laissant apparaître plus de son intimité, toucher et voir l'objet de sa convoitise sont deux chose différente mais associer les et une alchimie ce forme dans votre cerveau et votre corps... moins visible chez une fille que chez un garçons les effet sont du moins semblable, accélération du rythme cardiaque, qui augmente l'afflux de sang dans certaine partie du corps, d'ou mon plus voyant chez l'homme que chez la femme HUM HUM.

Mais je suis d'une autre époque je peut me contenir ce que je fît, à quoi servais le jeux si je lui donnais fin et que c'est elle qui aurais gagné ? je vois sa encore comme un défis personnel qu'elle me lance à la figure, mon sourire ne s'en élargis que plus et mes geste avec le gant ne s'en font que plus délicat et plus intimes. Par contre sa Langue qui passe sur ses lèvres es un supplice car dans le langage corporel des humains c'est une ressemblance inouïe avec toute race dites sauvage par vous et donc pour moi un signe de famille. Un papillon tournant autours d'un flamme finit toujours par ce cramer une aile.

-Oh mais je me laisse faire, ne vous en faites pas.

ça coupe un peut mon entrain car c'est une mauvaise réponse... une fille docile ?si elle crois m'exciter avec ce passage la elle ce trompe, je pensais qu'elle l'aurais compris... elle viens de ce ridiculiser en beauté et je ne peut m’empêcher d'émettre un léger rire alors qu'elle soupire d'aise sous mes doigts qui... comme de par hasard sont a moitié sur le gants de toilette et les autres sur sa peau fraîche. Geste qu'elle n'appréciera pas je rit encore quand je m'approche de la petite commode à coté du lit et je cherche ce que je pense trouver... mmhh non, un livre, deux, trois elle aime la lecture dites moi ! mais ahhhh voila ce que je cherchais, un couteau, de très bonne facture et très bien aiguiser. elle à une armurie dans sa chambre je m'en serais douter vu son caractère !

-Je vais vous montrer quelque chose de chez moi maintenant...

je sort le couteau de la commode sous son regard qui dirais t-on ses liquéfier, je l'ai border et elle est en très mauvaise position pour réagir rapidement, ce n'est pas bien important ce n'est pas sur elle que ce couteau va servir.

j'approche le couteau de mon poignet et l'appuie doucement le long de celui ci, y laissant une trace rouge et fraîche... que c'est beau, ce liquide qui nous tiens en vie et qui es tant synonyme de mort... je met mon poignet au dessus de son corps y laissant tomber goûtes après goûtes mon sang, d'abord au dessus de son nombril remontant légèrement, sa poitrine... sa nuque et enfin après qu'une goûtes sois tomber juste à coté de sa lèvre je le lécha le poignet qui sembla s’arrêter de déverser ce divin nectar.

-Mon espèce à un sang assez particulier... chaud premièrement plus chaud que la normal plutôt et surtout une fois qu'il ai avaler et donc introduit dans votre organisme à un mmhhh effet aphrodisiaque... Ce qui ai très pratique je trouve en plus d'ajouter un certaines effet à... ceci qui ne s'oublie pas.

Sur cette explication très pharmacologie je me penche sur la première goûtes que j'ai laisser tomber ouuiii vous s'avez prêt de son nombril et la la lèche sensuellement, ce qui ma foi n'a pas l'air de lui déplaire... je remonte ainsi en ponctuant cette acte par des caresse du bouts des doigts le longs de ses cotes, elle à surtout apprécié le passage au niveau de la poitrine et je dirais même si elle n'est pas chatouilleuse que le cou es un endroit clé !

Reste le plus intéressant ce qui corsera l'affaire et rendra notre jeux que plus divertissant, voyant bien que mon petit jeux qui, avouons le la choquer à début lui plait maintenant ses yeux jette des éclairs et pourrais presque passer pour une demande : encore s'il te plait... ahahaha oui je vois bien la scène elle me demander sa et moi dire non par pure amusement que ce serais drôle ! je m'approche doucement d'abord me laissant le temps d'admirer ses yeux et j'accélère mon mouvement à la fin pour un baiser long, sensuel, ensanglanté, ce qui par ailleur y met un petit goûts cuivrée très agréable !

je me coupe de ce baiser en me redressant le souffle court avec un filet de sang minuscule sur ma lèvres inférieur droite, Bon la l'alchimie est en marche, je le sens bien, mon cors ne réagit plus comme je le veux, ma respiration s’emballe comme si j'avais couru et je frisonne alors que soyons sérieux je ne peut avoir froid ! je la regarde l'air espiègle et je lui souris... alalah quand je pense a ce qui dois ce passé dans sa tête avec l'effet de mon sang je me sens bouillir !

je me rapproche encore, même si je ne le veux pas forcement, c'est juste que j'en ai l'iréprécible envie ! et me lui mordille le cou ce qui a des effet notoire immédiat, sa respiration déjà troublé manque une note et c'est qu'elle réprimerais un gémissement si je ne m'abuse ! c'est définitif, cette fille me plait, même à l'article de la mort elle me rit au nez et à deux doigts de tomber dans mes bras elle trouve encore le moyens de ce contrôler ! stupéfiante...

[ A la base je m'étais donner vingt minutes pour faire le Rp et allez me coucher moi qui commence a six heures du matin et me voila après une heure vingt de rp... inspiration quand tu nous prend... Je n'ai plus qu'une seul phrase à dire méfié vous des hamster sauvage c'est très dangereux un hamster sauvage ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Dia J. Dawn
Queen of Nightmares
Dia J. Dawn

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2011
Age : 27
Localisation : Sans doute quelque part.

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Du moment que ça sait obéir, le reste n'a aucune importance !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Le feu ♥

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeMar 1 Mai - 15:37

C’est ça, marre-toi tant que tu veux, c’est tout à fait normal, tout comme le fait que je vais bientôt avoir une nouvelle descente de lit. Non mais sérieusement, il tient si peu que ça à la vie ? Il est au courant que j’ai réduit en charpie pour moins que ça ? Il faudrait peut-être que je mette mes menaces à exécutions pour qu’il décide enfin de me prendre un peu au sérieux ? En plus il commence à avoir les mains baladeuses… mais ce n’est pas comme si j’allais me plaindre… enfin pas encore ! Ça donne presque envie d’essayer de l’envoyer promener rien que pour le plaisir. J’essaie ? Je n’essaie pas ? Mmm… dur choix, et il ne me laisse même pas la possibilité de choisir vu qu’il se casse. Oui, oui, il me laisse en plan, comme ça ! On peut tuer pour ça, non ? C’est un crime ! Alors œil pour œil, dent pour dent, surtout alors qu’il farfouille dans mes affaires, non ? Mais allez… qu’il fasse comme chez lui, hein… vas-y fouille dans mon armurerie personnelle, je te dirai rien… Tu ne veux pas que je te fournisse la salle d’entrainement avec ? Et le logement gratuit non plus ? Sans oublier petits fours à volonté avec champagne. Tsss… sale clébard.

Je ne peux m’empêcher mes chances de m’évader. Vous vous rendez compte ? M’évader de ma propre chambre parce qu’un malade mental s’y promène avec un couteau à la main. Mon propre couteau de ma propre armurerie personnelle d’ailleurs ! Il a le chic de n’utiliser que mes affaires ! Il ne pourrait pas se contenter des siennes, non ? Bon j’avoue que les miennes sont géniales et sophistiquées, qu’elles donnent envie de les utiliser, comme si elles ne demandaient que ça, mais… ce n’est pas une raison ! On ne touche pas aux affaires des autres sans leur permission, et je ne me souviens pas la lui avoir donnée ! Enfin c’est pas tout ça mais… si jamais il lui venait l’idée stupide de vouloir m’attaquer… je peux emprunter quelle issue ? Plonger rapidement en-dessous du lit ? Le mordre et profiter de l’effet de surprise ? Ou alors m’arcbouter pour l’éjecter loin de moi en cas de besoin ? Au pire je peux hurler à plein poumons en espérant qu’un de mes adorables Nightmares passe par-là ? Ou sinon je me débrouille, j’ai survécu jusqu’à présent, ce n’est pas un minable loup qui va pouvoir venir à bout de moi ! Merde, il revient déjà ?!

-Je vais vous montrer quelque chose de chez moi maintenant...

Et sur ce, il s’entaille le poignet. Il est complètement timbré mais tant qu’il ne s’en prend pas à moi, ça me va… et puis c’est joli tout ce sang, en fait c’est même carrément fascinant, c’est presque comme si on arrivait à voir la vie s’écouler lentement hors de corps, à petites doses. C’est que j’arriverai presque à me faire peur à penser comme ça, m’effrayer toute seule… ça ne m’est encore jamais arrivé, ça doit être drôle !

Je me sens frissonner quand son sang entre en contact avec ma peau. Il est barge… j’adore ! Je ne sais pas ce qu’il compte faire mais franchement, tant qu’il ne tente pas de me faire la peau, je ne suis pas contre. J’ai bien envie de voir jusqu’où il va aller. J’ai envie de voir quelle va être sa fantaisie maintenant. Il est étrange, complètement cinglé. Trop pour son propre bien d’ailleurs. Mais c’est pas grave, plus on est fou, plus on rit ! C’est ce que dit l’expression à peu de choses près, non ?

-Mon espèce à un sang assez particulier... chaud premièrement plus chaud que la normal plutôt et surtout une fois qu'il ai avaler et donc introduit dans votre organisme à un mmhhh effet aphrodisiaque... Ce qui ai très pratique je trouve en plus d'ajouter un certaines effet à... ceci qui ne s'oublie pas.


Je marque une pause. Il est en train de me dire que si jamais je lèche la goutte à côté de mes lèvres dans un geste machinal, je suis partie pour violer quelqu’un ? … Han, il me faut un cobaye tout de suite ! Et son sang, il fonctionne sur lui aussi ? Parce que c’est pas qu’il vient de lécher sa salive, mais c’est tout comme… et puis bon, le voilà qui lèche les gouttes qui me sont tombées dessus. Ce n’est pas comme si ça me dérangeais vraiment, ça ne me dérange même pas du tout, il peut continuer tant qu’il veut, mais c’est juste que tant qu’à savoir que son sang agit comme un aphrodisiaque, autant savoir jusqu’à quel point, non ? Surtout que… il se débrouille bien, j’ai même dû me retenir pour ne pas frissonner de la tête aux pieds quand il est passé dans mon cou. Et puis ses mains… ça devrait être interdit d’avoir des mains pareilles, surtout pour s’en servir comme ça.

Mon cœur, pour autant que j’en aie encore un, manque un battement quand il m’embrasse de sa bouche ensanglantée. Merde, merde, merde ! C’était pas prévu ça ! Mais alors là, pas du tout ! Je n’ai pas envie qu’il s’arrête, mais je n’ai pas envie de le dire. Après tout je suis Dia, je ne m’abaisse pas à dire tout haut ce que je pense tout bas, je préfère garder mes pensées pour moi, et j’aime rester maitre de mes pensées mais là… elles s’emballent et tout ça c’est la faute de ce foutu cabot ! D’ailleurs j’ai envie de rire en entendant sa respiration erratique avant de me demander si la mienne ressemble aussi à ça. J’espère que non, je me rends déjà bien compte que mon regard doit en dire long sur ce que je pense et ce que je veux, alors si ma respiration s’y met aussi, je vais devenir folle. Et en plus il me sourit comme ça alors qu’il fait déjà si chaud… surtout ne pas craquer, il ne faut pas craquer. Je vais devenir dingue mais ça n’est qu’un détail.

Je ne le sens pas d’un coup, là. Surtout alors qu’il se rapproche dangereusement et que j’ai envie de lui arracher sa chemise. C’est pour ça que je me retiens un hoquet de surprise et un gémissement quand il commence à me mordiller le cou. Ne pas craquer, je ne lui donnerai pas ce plaisir, pas encore en tout cas, même si sa douce torture commence à me faire perdre mes repères. C’est qu’il sait comment me faire perdre la tête, ou alors c’est son sang ? Je n’aime pas l’idée que je ne sois pas responsable de mes réactions, ça m’énerve… en même temps ça n’est pas totalement pour me déplaire non plus mais je trouve que c’est de la triche. Oui voilà, c’est ça ! C’est de la triche ! Je n’ai pas demandé à avoir une respiration haletante, c’est la faute de son sang !

Je me mordille la lèvre tout en tentant de réguler ma respiration, je ne vais quand même pas commencer à avoir un souffle erratique comme le sien ! C’est peut-être un peu tard, mais je peux encore tenter de retrouver une respiration normale et non saccadée. Peut-être qu’en me callant plus dans les coussins ou en remontant la couette à une hauteur raisonnable ça irait mieux. Je me demande quand même comment ça a dérapé à ce point. On était encore sur le toit il y a moins d’une heure ! Et je ne le connaissais pas il y a vingt-quatre heures. Moi je dis, il y a forcément un truc qui a dérapé quelque part, je ne sais pas comment, mais c’est obligé. Ça doit être à cause des oreilles, c’est forcément ça ! Ou alors à cause du loup tout simplement ? Roooh je sais pas moi ! Tout ce que je sais c’est que ce n’était pas censé finir comme ça et que je ne comprends toujours pas comment on a atterrit dans ma chambre !

Je le regarde un instant avant d’enfuir mes mains dans ses cheveux, un peu comme si c’était la dernière chose qui me permettait de m’accrocher encore à la réalité. C’est sûr qu’à ce train-là, dans deux minutes je vois des éléphants roses partout et qu’on pourrait définitivement me caser à l’asile en disant que je suis devenue sénile. Mais pas question que je sois la seule à aller me faire interner ! Il va gentiment m’accompagner parce que je vais bien trouver un moyen de le rendre dingue. Il y a toujours un moyen, suffit de trouver lequel. … merde mais il va arrêter oui ?! Il faut que je réfléchisse moi ! Et là ça commence à devenir difficile, il ne manquerait plus que ses mains continuent à se balader et je peux envoyer définitivement ma raison aux oubliettes.

-Tricheur.

J’avoue que là, je n’ai pas pu m’en empêcher, c’est flagrant qu’il triche pour me rendre dingue, c’est déloyal, non ?! Alors je décide de lui rendre la pareille en lui mordillant le lobe de l’oreille pour descendre le long de sa clavicule en alternant mordillements et coups de langues. Je remonte ensuite sur sa joue pour y déposer un baiser avant de faire de même au coin de ses lèvres. Y a aucune raison pour que je sois la seule à aller à l’asile d’abord. Ça lui apprendra, na ! Bon j’avoue c’est gamin comme réaction, vraiment puéril mais… œil pour œil, dent pour dent, non ?



______________________________
C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Dia_pe11
Revenir en haut Aller en bas
https://le-pensionnat.forumgratuit.be
Victor Clay

Victor Clay

Messages : 122
Date d'inscription : 22/05/2011

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Hetero, et aime jouer !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Loup-garou

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Mai - 21:07

Elle va me rendre dingue... Entre elle et le sang j'aurais du mal à choisir en temps normal ! Les deux réuni... Je frisonne d'extase rien que d'y penser ! Elle semble passer un temps fou à essayer de ce contrôler, c'est inutile... Mais ses lèvres... Elle pourrais pas arrêter de ce les mordiller car la ça me perturbe plus j'essaie d'éloigner mes penser et plus mon regard ce veux insistant... Pourquoi n'arrête elle pas ? Mon sang marche dans les deux sens et je suis sur le point de perdre un contrôle qui certes... Je ne regretterais pas mais le jeux ne peut pas accélérer ! Je veux qu'il dure, je veux le savourer !

Comment puis-je échapper à ses diabolique lèvres de tentatrice... J'ai trouver ferme les yeux comme si tu appréciais ce que tes doigts touche... Ce qui ai le cas par ailleurs ça ne devrais pas être dur vu que je n'ai pas a simuler, j'essaie donc de fermer les yeux avant qu'elle ne m'attrape par les cheveux dans un geste que je veux possessif et totalement clair de signification, elle s'accroche au peut de réaliser qui lui reste. J'ai déjà vu ça... J'ai pousser quelqu'un de la falaise et il continuais de s'accrocher à la plus petite branche ou petit caillou qu'il pouvais... Mais pourquoi ?! Mince je suis la pour le refaire tomber pourquoi le pas accepter l'inévitable ?! C'est trop demander... Sûrement. Je rouvre les yeux l'air plus content que jamais et je regarde devant moi une femme magnifique perdre la tête, j'adore...

-tricheur.

C'est un therme appropriée... L'idée du sang qu'elle bonne idée de l'avoir utiliser ici ! Elle reprend un semblant de réalité et s'approche de moi pour me mordre l'oreille et ... Mmmhhhh, mince ça m'a échapper jurer ! J'espère quelle ne la pas entendu ! Je veux pas lui laisser gagner cette bataille. Je regarde au plus profond de ses yeux et je n'y vois que ce qu'elle a en tête et pas de surprise apparente. Ouuufff ça devrais allez mais elle sais ce servir de sa langue. Et ses doigts qui sont dans mes cheveux... C'est très agréable et j'en ai les oreille toute applati à l'arrière du crâne. Je jette pas un coup d'oeil à ma queue... Celle de loup hein... Car je sais qu'elle dois être toutes hérisser et elle trahis mon excitation, et puis mince alors je m'en fiche je ferme les yeux sous ses caresses avant de sentir un baiser au coins de ma lèvre qui réveille en moi un volcan que j'aurais jurer éteint... Oui oui oui je le jure ! Éteint !

Je m'approche d'elle jusqu'à elle casiment coucher dessus en fesant bien attention à repartir le poids sur mes coudes et mes jambes, n'allons pas fissurer cette poupée si belle. Je l'embrasse au bord des lèvre avec dans le regard la définition du mots défie inscrite au plus profond de mes pupille, de l'autre côté prenant l'ennemi par le flanc, si je puis m'exprimer ainsi ! Mes mains sont rentrer dans un folie sans nom une de mes mains et passer sous la couette et par chercher une de ses cuise pour la caresser et la redressée, faut bien écarter les jambes madames, ça jambe sort de la couette sans que je comprenne vraiment pourquoi mais ce n'est pas ça qui minteresse ses yeux me lance des éclairs et il me pertubes tellement que je préfère détourner des yeux pour passer bien sur à une technique plus agressive, je place ma bouche contre son cou et l'embrasse avant de la mordillée.

Je perd une notion du temps que je comptais au paravent, je remonte d'un cran alors activant ma main sur sa cuisse frôlant de temps à autre son sous vêtement, je vous jure que c'est pas moi monsieur l'agent ! Hum hum désolée, alors cette mains qui caresse du nous des doigts ses cuisses et son sous vêtement, je sens ses frissons m'envahit aussi et j'approche ma bouche de sa poitrine avant de l'y mordiller légèrement.

-Et tu n'as pas idée...

C'est vrai je suis un tricheur, je l'assume mais je dois garder le contrôle de la situation j'ai l'habitude du piège de mon sang, pas elle, elle va devenir de plus en plus acrant. Je remonte avant de l'embrasser rapidement en lui lançant un sourire qui en dit long... Peut être un peur trop...

[ Je suis désoler j'ai honte de dire ça mais désoler j'ai pas pu mieux faire vu que j'ai entièrement fait sur mon iPhone :'( [
Revenir en haut Aller en bas
Dia J. Dawn
Queen of Nightmares
Dia J. Dawn

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2011
Age : 27
Localisation : Sans doute quelque part.

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Du moment que ça sait obéir, le reste n'a aucune importance !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Le feu ♥

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Mai - 22:01

Je ne peux m’empêcher de sourire d’un air satisfait et légèrement narquois. Il a gémit ! Enfin pas vraiment, c’était presque inaudible, plus un souffle qu’autre chose, mais je suis sûre que ça lui a échappé et ça, ça me met de bonne humeur. Au moins il n’est pas en meilleur posture que moi, tant mieux ! J’aurai horreur d’être la seule à perdre la tête, ça me mettrai hors de moi. En plus ce tricheur se permet de fermer les yeux ! C’est déloyal ! Tout le monde sait que c’est plus facile de fermer les yeux que de les garder ouverts dans ce genre de situation ! J’ai le droit de le réduire en charpie ? Et le pire c’est que quand il les ouvre, c’est pour me narguer, pour me mettre au défi ! Mais ça ne va pas se passer comme ça ! Hors de question de le laisser me provoquer comme ça !

Je retiens brusquement mon souffle en lui lançant un regard on ne peut plus noir. C’est bien simple, si à cet instant mes yeux pouvaient lancer des éclairs, ce pauvre Victor serai déjà carboniser sur place depuis belle lurette. Sérieusement, il aurait pu avoir la décence de me prévenir avant de laisser sa main se faufiler comme ça pour mieux redresser et me caresser la cuisse de cette manière indécente ! Bon, j’avoue qu’on a sans doute dépassé le niveau de la décence depuis un petit moment, mais ça n’est pas une raison et là n’est pas la question ! En fait je trouve juste ça injuste qu’après m’avoir lancé son regard de défi, il se mette à me caresser comme ça, sans me donner l’occasion de réagir ! Surtout dans cette position. Mais bref, ce n’est pas comme si j’allais me laisser faire ! Enfin… si en partie mais pas sans réagir en tout cas. Je serai vraiment folle si je ne le laissais pas faire, n’importe qui dans ma situation ferai pareil, non ? Oh et puis on s’en fout ! Je fais ce que je veux après tout.

Je lâche un court gémissement et je me gifle mentalement quand je m’en rends compte. Je ne dirai qu’un mot… merde ! C’est éloquent, non ? Je trouve que ces derniers temps j’ai un vocabulaire vraiment riche… De toute façon, c’est encore de sa faute. C’est toujours de sa faute, c’est plus facile. En plus à m’effleurer sans vraiment me toucher, c’est normal que je pète un plomb, non ? C’est vrai quoi, ses mains vont finir par me rendre dingue, surtout à s’agiter dans tous les sens de cette manière. Et puis cette bouche… mmm… un pur délice !

Je me cambre au moment où il me mordille le sein et je me mords de nouveau la lèvre, hors de question qu’un seul autre son ne franchisse mes lèvres ! Pas encore, pas maintenant, pas tant qu’il n’aura pas abandonné la partie et lâché l’affaire. Je refuse de perdre, quel que soit le domaine… et même si la tête me tourne je peux encore résister un peu… je crois. Ça serait trop facile s’il pouvait tout avoir tout de suite. Pas que je ne sois pas disposé à lui donner ce qu’il veut, mais je veux garder un certain contrôle… c’est un loup-garou après tout, il pourrait me dévorer que je n’aurais rien vu venir et je ne tiens pas à finir ma vie en plat de résistance.

-Et tu n'as pas idée...

Oh que si ! Je me rends bien compte à quel point il triche ! C’est injuste ! Sans ce sang, tout irait bien, je serai même en train de le faire tourner en bourrique à l’heure qu’il est. Au lieu de ça il me fait perdre la tête… enfin tant que ça n’est pas au sens figuré, je peux encore le supporter quoi que… de toute façon tant pis, ce qui est fait est fait, je n’avais qu’à être plus vigilante mais ça n’empêche que si je suis toujours vivante quand j’aurai à nouveau les idées claires, il va passer un sale quart d’heure. Ça lui fera passer l’envie de recommencer sans me prévenir à l’avance quand il voudra faire un prochain coup tordu.

Je sens ses lèvres se poser furtivement sur les miennes et je relève légèrement la tête par réflexe pour les sentir plus longtemps, mais il est déjà partit ce sale loup-garou et en plus il me sourit. C’est officiel, demain il est mort. Comment peut-il oser me faire languir de cette façon ?! C’est criminel ! Personne n’a jamais osé ! D’habitude c’est plutôt l’inverse ! Enfin, du moment qu’il ne me laisse pas en plan comme je le fais parfois. Oh mon dieu… s’il me fait ce coup-là, je pense que je le castre avant de le tuer ! Pourquoi il faut toujours que je pense à des trucs pareils dans des moments comme ça ? Parce que voyons les choses en face, si jamais je mets mes menaces à exécutions, ça risque d’être compromettant pour moi aussi. Fait chier.

J’émets un son à mi-chemin entre le grognement et le rire avant de me dire que décidemment, il faut vraiment que j’arrêter de penser à des trucs aussi bizarres avant de passer mes bras autour de son cou. S’il pense qu’il peut s’en tirer avec un minable baiser, il se trompe lourdement. Aussi je me décide à lui montrer ce que c’est, parce que là je commence à en avoir ras-le-bol de son petit jeu, j’ai chaud, je suis sûre les nerfs et j’ai envie de faire l’amour alors il va être contrariant et faire ce que je lui dis !

Je m’approche de lui brusquement pour l’embrasser comme il se doit, mais je dois être allée trop vite ou je me suis plantée quelque part parce que le seul truc que j’arrive à faire, c’est cogner mes dents contre les siennes, le truc digne d’une débutante vraiment horripilant. Là, j’ai vraiment la haine je pense. Enfin je ne sais pas trop, je sais juste que ça m’énerve et que j’ai envie de me passer les nerfs sur quelque chose mais que ça ne se fait pas si je me passer les nerfs sur lui. Je n’ai pas envie qu’il me mette encore plus au supplice.

Je siffle de colère entre mes dents. C’est vraiment frustrant. Je me laisse tomber lourdement sur l’oreiller et je lui lance un regard noir. Je commence à ne plus me contrôler et j’ai vraiment horreur de ça. Il ne manquerait plus que j’aie une attitude suppliante, presque comme si je quémandais et je peux me jeter directement de mon balcon, ça sera simple comme mort… sauf qu’évidement je manquerai le suicide de peu encore parce que tant que quelqu’un ne me bat pas je ne peux pas mourir. Résultat ça fera encore à chier de mal mais je serai toujours en vie et morte de honte.

-Franchement… Tu as le don pour me mettre hors de moi.

Au moins c’est clair, net et précis, non ? Je ne sais pas vraiment pourquoi je dis ça, sans doute la frustration, mais je l’ai dit. Bon reste à savoir pourquoi je ne suis pas foutue de dire des trucs cohérents.

[Han mais c'est très grave ! xD Impardonnable vraiment... mais bon comme je suis adorable, je te pardonne quand même (t'as vu comme je me jette des fleurs ? xD)]




______________________________
C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Dia_pe11
Revenir en haut Aller en bas
https://le-pensionnat.forumgratuit.be
Victor Clay

Victor Clay

Messages : 122
Date d'inscription : 22/05/2011

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Hetero, et aime jouer !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Loup-garou

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Mai - 0:05

oui... j'ai été un peut trop forts la j'avoue... mais qu'es que c'est bon ♥ elle me regarde et j'ai l'impression qu'elle va me tuer et je dois avouer que j'apprécie aussi car je me sens pas en sécurité... la petite flammèche de toute à l'heure n'étais qu'un aperçut je suppose et même si je l'ai enflammer et qu'elle bout en dessous de moi je dois admettre que sa m'en donne des frisson assez agréable !

Elle aimer un gargouillis que j'ai du mal à déchiffrer. Elle imite un oiseau ? elle est énerver par mon manège ? ou ça l'amuse ? quand elle m'attrape par le cou je peut m’empêcher de hausser très légèrement les épaules. apparament ce n'est pas important et ça me plait elle prend des initiatives et plutôt bien je dois dire... elle est aussi chaude que moi ma parole ! sauf que la nette différence c'est que même si elle me cherche je me contrôle et je m'approche d'elle et lui laisse faire le dernier pas qui nous sépares.

J'aurais peut être pas du car elle ce cogne contre mes dents, en même temps elle pourrais ce contrôler un peut toutes même c'est moi qui avais les rêne jusque ici ! enfin bref... revenons à ses dents et la une lanterne s'allume dans un recoins de mon esprit : MEEEEERRRRRRRDDDDDDEEEEEEEE !!! je prend aussitôt un regard affoler et je surveille ses lèvres... non pas de trace de morsure tous va bien... oufffff si je la mort le jeux n'aurais vraiment pas été drôle ! pas drôle du tous ! Je la fais souffrir dans un thème très très éloigner de la définition du mots alors le coups de la morsure suivi d'un véritable enfer ça aurais tous casser ! je secoues la tête pour évacuer le choc et passe ma dents sur mes dents ? canine ? rasoir ? bof ont sens fou ! et la regarde d'un air taquins.

Elle s'écroule dans le lit l'air furieuse avec un sifflement qui me perce les tympan... bah j'ai les tympan fragile voyons ! je la regarde sur le lit l'air furieuse contre elle même dans une position... mhhh invitante et je me dit que j'aurais juste à relâcher la bride pour profiter d'un moment d'exquis bonheurs... pourquoi pas après tous ? j'ai assez martyriser cette déesse comme sa... la pauvre elle me donne envie, je vais craquer, je vais craquer je vais craquer ROOHHH et puis ZUTTTT je craque... je commence à m'approcher d'elle reprenant une position des plus suggestives.

-Franchement… Tu as le don pour me mettre hors de moi.

Je me stop net car le jeux viens de gagner un intérêt nouveau ! elle AVOUE que je suis supérieur à elle sur un point ! une bataille de gagner mon capi-chef ! Je la regarde l'air fière de moi et me dit pour moi même que c'est la femme la plus belle et intérréssante que j'ai jamais vu... enfin bref passons à autre chose j'ai l'impression de réécrire le titanic !
Je lui dit... je lui dit pas... Allez je lui dit !

-Merci donc je peut enfin te révéler que je t'ai menti et que je suis fière que je te fasse tant d’effet que sa ?

ça c'est fait ! c'est pas clair et précis par contre car je la vois pâlir à vu d'oeil et elle va réfléchir au pourquoi du comment sans le trouver alors pourquoi ne pas lui dire ce n'en sera que plus marrant non ?

- j'arrive à te mettre hors de toi... certes mais pour ce qui es du don...

je me penche vers elle et lui murmure doucement à l'oreille :

-...

Quoi vous n'avez pas entendu ? elle en tous cas la bien compris car sa respiration c'est bloquer comme si je venais de lui tordre le coup ! FLASHBACK !

-Mon sang n'a rien de spécial du tous, je t'ai juste convaincu de ce qu'il me faillais.

C'est vrai ça... je me suis convaincu moi même pour rendre plus plausible ce mensonge toute à fait adorable entre nous ! je souris encore fière de mon coup lorsque j'approche de sa bouche pour l'embrasser réellement et enfin commencer les festivité ! Elle ma mordu la lèvre inférieur ! bordel ça fais mal ! et je saigne en plus ! elle à les canines acérer aussi! j'adore mais ça n'as pas sa place maintenant...

Je profite de sa position pour lui mettre les mains sur les cotés et les bloquer ainsi des mienne position que je trouve toute à fait sexy à souhaits ! et donc je vais en profiter je passe ma langue de nouveau sur son sein en prenant le temps de mordiller son téton qui ce durcit quasiment instantanément, je remonte dans le cou et l'embrasse les yeux fermer... que sa dois être agréable...
Revenir en haut Aller en bas
Dia J. Dawn
Queen of Nightmares
Dia J. Dawn

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2011
Age : 27
Localisation : Sans doute quelque part.

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Du moment que ça sait obéir, le reste n'a aucune importance !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Le feu ♥

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeMar 8 Mai - 23:12

Oui évidement… minute… comment ça autant d’effet ? Bien sûr que non qu’il ne me fait pas d’effet… enfin en tout cas je ne l’avouerais jamais. Et comment ça il m’a mentit ?! C’est quoi ce bordel ? Attendez, attendez ! J’ai loupé quel épisode moi là ? Qu’est-ce qu’il a encore fichu ce loup de malheur ? Il m’a fait quel coup tordu cette fois ? Et pourquoi j’ai subitement mal à la tête maintenant ? Et j’ai une boule d’angoisse qui se forme dans mon estomac, bizarrement j’appréhende la suite. Je n’ai pas tellement envie de savoir ce qu’il va me dire, je ne veux rien savoir ! Je sais déjà que je ne vais pas aimer ce qu’il s’apprête à me dire, alors autant ne pas l’entendre, non ? ça sera meilleur pour mes nerfs, j’en suis certaine !

-Mon sang n'a rien de spécial du tous, je t'ai juste convaincu de ce qu'il me faillais.

… PARDON !!!!!!? Il a dit quoi là au juste ce misérable et immonde petit vermisseau, ce sombre con que je vais me faire un plaisir de castrer sur le champ ?! Je suis certaine d’avoir très mais alors là, très mal entendu… il n’y a pas d’autre solution. Sauf s’il est vraiment maso et suicidaire ! D’ailleurs je pense que l’hypothèse se confirme de plus en plus. De toute façon on s’en fiche, ce gars est un homme mort, alors qu’il soit maso ou non franchement… quelle différence ! Il aurait mieux fait de s’abstenir le pauvre… il pense que m’avoir joué ce lamentable tour était réellement intelligent ? Que je vais lui sauter dans les bras avec un grand sourire tout en disant « prends-moi immédiatement » ? Et bien il se plante complètement ! Non seulement je ne vais pas lui sauter dans les bras, je vais aussi lui tirer la gueule avant de le dépecer… il faut être raffiné, même dans la mort, si, si je vous assure ! Et il sera du meilleur effet en tapis dans le salon… peut-être qu’en changeant légèrement la déco par-ci et par-là ça irait mieux mais… même pas ! Je vais simplement me débarrasser de sa dépouille en le flambant. Après tout c’est vrai, j’en ai presque oublié mon adorable et chaleureux pouvoir mais en y réfléchissant bien… tant pis pour l’odeur de chien mouillé et légèrement grillé qui va trainer dans la chambre pendant quelques jours, j’irais squatter chez Ulrich tiens ! Ça lui fera les pieds aussi à celui-là.

Je le mords violement quand il ose poser ses lèvres sur les miennes, en souriant en plus ce con. Il croit quoi ? Que c’est noël peut-être ? Ah il a trouvé amusant de me jouer un sale tour… eh bien j’en connais un qui va sortir de ma chambre illico-presto et vraiment frustré. Peut-être que je le serai aussi mais au moins je ne serai pas la seule. En plus je me satisfait de peu… vraiment très peu. Oh… il saigne… Je l’ai mordu fort… c’est bien, mais j’aurai dû le faire encore plus, là ça n’est pas assez… C’est fou, j’ignorais que mes dents étaient aussi aiguisées, cool ! Bon par contre c’est tout de suite moins « cool » quand il pense qu’il a le droit de m’immobiliser, comme si j’allais me laisser fai… Oui évidemment, là tout de suite je suis moins réticente ! Mais ça aussi c’est de la triche ! Il n’a pas le droit de me mordiller de la sorte pour me distraire ! Surtout que… merde ! Sang ou pas, ça revient au même… aucune excuse cette fois. Je vais faire un malheur ! Cette façon de me titiller, c’est juste… divin. Et lui évidemment, il ferme toujours les yeux. C’en devient presque frustrant, je n’aime pas qu’on ne me regarde pas !

J’ai un goût métallique en bouche alors je me lèche les lèvres machinalement pour faire partir son sang… le foutu sang avec lequel il m’a piégée. Je n’aime pas qu’on me piège, mais alors là vraiment pas ! Et je vais le lui faire payer, d’une manière ou d’une autre. Bon évidemment, bien que l’envie ne me manque pas, le tuer serait vraiment ridicule, je ne tue jamais dans mon propre camp, ça évite les trop nombreuses pertes et les ennuis… mais bon, pour le moment j’ai d’autres chats à fouetter, d’autres trucs dont m’occuper, comme de ces mains qui m’emprisonnent ou de cette bouche qui me tourmente. Mais en tout cas, marre d’être sage comme une image.

Je le fait rapidement pivoter après avoir préalablement dégagés mes bras, et me retrouve sur lui en deux-trois mouvements, assise à califourchon, un grand sourire placardé sur mes lèvres. Il faut bien avouer que je suis assez flexible et que je glisse facilement entre les doigts, des années d’entrainements, mais ça me sert bien parfois, comme aujourd’hui. C’est fou, il a l’air tout étonné ! Je fais souvent cet effet-là… mais de là à ce qu’il affiche cet air niais du genre « Qu’est-ce qui s’est passé… » trois minutes plus tard, c’est à se demander s’il n’est pas un peu idiot de naissance.

Je le regarde de la tête aux pieds en prenant tout mon temps, enfin plutôt de la tête au bassin parce que je n’ai pas encore des yeux derrière la tête, et je dois bien avouer que j’aime ce que je vois. Je me surprends à sourire et je glisse distraitement un doigt sur son torse, retraçant les courbes de ses muscles. Pas mal… pas mal du tout même… si tous les loups-garous sont aussi bâtit, en haut comme en bas, je signe à deux mains toute suite !

-Piégée… Je dois avouer que je me suis faite avoir comme une bleue… Tu t’es bien amusé ? Le spectacle t’a plu ?

Je demande tout ça d’un air songeur en souriant d’un air mutin mais je lui enfonce quand même mes ongles au niveau des épaules. Après tout c’est vrai, il faut être beau joueur… j’ai perdu pour ce côté-là… Mais malheureusement pour lui, j’ai la rancune tenace… le pauvre, il va sombrer en enfer qu’il n’aura pas compris comment et pourquoi !

______________________________
C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Dia_pe11
Revenir en haut Aller en bas
https://le-pensionnat.forumgratuit.be
Victor Clay

Victor Clay

Messages : 122
Date d'inscription : 22/05/2011

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Hetero, et aime jouer !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Loup-garou

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeMer 9 Mai - 1:40

Cette peau et cette fraîcheur sous mes doigts et ma bouche... je vais sombrer dans une mélodie, une mélodie légère et pourtant si rythmer, je me laisse entraîner dans cette musique et en oublie toute notions de temps et de réalité. Cette déesse devant moi, indomptable et immortel, ne perd face devant rien n'y personne... n'y même devant moi... ce n'étais jamais arriver ! Hommes, femmes et enfant tous plie devant mon courroux ! pourquoi pas elle ? pourquoi n'abandonne t'elle pas ! ... ... Je sais elle m'est apparu pour me montrer la voix et je la suivrais jusqu'au bout, Je comprend tous ce qu'elle ai, son être et ses apparence et maintenant que je la vois mieux je me rend compte de l’entité que je manipule sous mes mains... c'est exquis ! j'adore j'en veux plus et je l'aurais... Je découvre la pleine lune pour la première fois... Ma déesse qui régit tous ce qui fais mon être... j'ai des tremblement et mes yeux qui ne sont plus que fenêtre de mon âmes si avide la vois... Oui, je te vois Dia...

Je te vois chasser ce sang qui te pièges, qui ta piéger. Et cette langue... je la vois aussi et j'ai une envie subite de l'attraper, qu'elle sois miennes, ou d'y coller ma bouche contre la sienne tous en regardant ses yeux qui exprime tant de haine. Je la vois ta haine Dia et je sens sur chaque parcelle de ma peau qu'elle n'est pas retourner contre moi essentiellement mais que d'être tomber dans ce piège... Tu t'en veux, comme peut de fois auparavant. Je t'ai toucher plus profondément que tu ne le permettais, tu m'as sous-estimer. Tu le regrette maintenant.

Bon ça suffit ! je sort de mon délire la, c'est bien beau la philosophie et tous mais COMMENT je fais pour être en dessous d'elle ? Je pèse au bas mot vingts gentil kilos de plus qu'elle et même si j'étais perdu dans... mes délires je la tenais fermement... quoi que à califourchon sur moi, dans cette position, avec ce sourire sur les lèvres... ont est pas si mal placer non ? un matelas bien moelleux et des coussins bien rembourrer... Je disais quoi déjà ? C'étais important ? je m'en fou enfaîte. Je la laisse me relooker et profiter de ce qu'elle vois, Non non je sais ce que vous pensez... blabla un corps forger par ta transformation c'est trop facile !bah non figurez vous j'ai déjà vu un vieux loup-garou obèse et c'est pas beaux à voir ! disons que mes petite manie m'ont forger... Par pitié que ses doigts ne s’arrête pas c'est un vrai bonheur...

-Piégée… Je dois avouer que je me suis faite avoir comme une bleue… Tu t’es bien amusé ? Le spectacle t’a plus ?

Amuser ça oui... et pour le résultat je suis plutôt content de moi, et la vue... alala cette vue ! à par cette culotte qui me cache une vue splendide la vue est imprenable ! Ouille ça fais mal... elle lit dans mes pensée ou quoi ? j'ai à peine penser sa que ses ongles dans les épaule et commence à descendre doucement vers mes côtes. Je ne montre rien sur mon visage sauf mon sourire le plus mutin et fière que j'ai ne lui laissant pas ce plaisir. je met même mes deux mains de chaque coter de ses hanche laissant le bouts de mes doigts galoper doucement dessus. je l'aggrippe plus fermement pour la coller plus à moi pour qu'elle sente enfin sa victoire personnel arriver.

Oui la j'avoue la position sont regard et le contrôle que je dois faire pour atténuer la douleurs m'a empêcher de me retenir... Je ne sais plus qui à dit : le sexe d'un homme est la chose la plus légère du monde, il ce soulève avec une simple idée. Oui c'est nul mais je n'ai pas trouver mieux la... vous voyer ou je veux en venir et à l'expression sur son visage elle aussi. elle jubile et ça me fais sourire de plus belle elle est magnifique.

-M'amuser ? moi ? voyons... ce n'est pas mon genre ! et Oui...le spectacle me plait...

Je lui cède du terrain, légalité dois être rétablie sinon elle va me hacher menu et cela me déplairais fortement et ce corps... elle ai pourtant plus vieille que moi merde ! Elle est foutrement bien foutu. Je peut goûter ? allez juste un peut ? ce n'est pas un crime... pas encore. Je place ma main droite derrière son dos et l'oblige à s'allonger sur moi, avec la surprise de mon geste je place mon autre main dans ses cheveux que j'empoigne doucement, elle à comprit... trop tard. Je l'embrasse, comme je ne l'ai pas encore embrasser... comme je n'oserais embrasser personne, passions, désir et fougue sont mélanger dans ce baiser. J'y passe ma langue pour renforcer ce moment et elle y répond, Je ne tiens plus mon corps mes mains parcourent son dos, une d'elle plus téméraire s'aventure sur ses fesse et l'y agrippe pour la remonter un peut sur moi... oui j'avoue j'ai mal au cou mais plus maintenant c'est bon, merci. Je met fin aux baiser qui me laisse hors de moi je suis sur ses lèvres mon âmes y est rester accrocher.
Revenir en haut Aller en bas
Dia J. Dawn
Queen of Nightmares
Dia J. Dawn

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2011
Age : 27
Localisation : Sans doute quelque part.

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Du moment que ça sait obéir, le reste n'a aucune importance !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Le feu ♥

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Mai - 23:48

A peine ais-je dit ces quelques mots qu’il m’agrippe les hanches et qu’un sourire de victoire vient éclairer mon visage. Alors comme ça il craque ? Il renonce déjà ? Remarquez c’est vrai qu’il suffit de peu pour que le désir d’un homme s’éveille mais tout de même… il n’a pas la décence de rougir un minimum. Si ça n’est pas malheureux ça… j’aurai adoré voir un air embarrassé juste à cet instant, mais je suppose qu’on ne peut pas trop demander non plus. En plus je pense qu’il a rangé sa décence au placard depuis un petit moment déjà, alors un peu plus ou un peu moins, il doit s’en foutre comme de sa première chemise ! Et il sourit… Mmm… ce sourire, pour un peu je le dévorerais rien que pour pouvoir me l’accaparer, j’aime sa façon de sourire, un tantinet provocante mais dans un même temps d’un air un peu dingue… ça lui correspond bien.

-M'amuser ? moi ? voyons... ce n'est pas mon genre ! et Oui...le spectacle me plait...

Pas son genre ? Laissez-moi rire ! Je suis sûre qu’il doit bien se marrer à me regarder perdre pied depuis tout à l’heure… C’est vrai qu’on a rarement l’occasion de voir la grande Dia perdre la face, autant en profiter… c’est compréhensible ! Même si c’est moins drôle pour moi. D’un côté je suis flattée, après tout si ça lui plait, autant continuer, non ? C’est très flatteur de savoir qu’avec quelques mots et quelques caresses on peut encore arriver à obtenir un résultat pareil. Et quel résultat d’ailleurs ! Je dois bien avouer être quelque peu surprise quand je me retrouve allongée je ne sais comment sur lui, mais ça n’est pas désagréable du tout, loin de là. J’aurai dû y penser moi-même d’ailleurs… Par contre, qu’est-ce que ça main fout dans mes cheveux ? Elle ne devrait pas être ailleurs ? Genre à sa place ? Et pourquoi donc suis-je si proche de son visage ? M… mais c’est qu’il va oser ce minable vermisseau ! Il n’a donc pas compris que je n’étais plus d’humeur ? Je lui ai pourtant fait comprendre, nan ? Mouais… j’avoue j’ai plutôt encouragé, mais ça n’est jamais qu’un détail !

Je reste un instant stoïque, un peu comme si mon cerveau avait un bug, une vraie statue de marbre aussi froide qu’indifférente avant de comprendre que j’ai envie d’être tout sauf indifférente alors je réponds à ce baiser avec passion, pressant mes lèvres contre les siennes, tantôt les mordillant, tantôt jouant avec sa langue… c’est juste… waouh. Y a pas d’autre mot. Je n’ai pas envie de respirer d’ailleurs, j’ai envie de prolonger ce moment même si je dois continuer en apnée pendant encore au moins dix bonnes minutes… j’ai toujours été mauvaise en apnée mais je dois pouvoir le faire, rien qu’un moment, juste pour un peu plus. En plus rien que le fait de sentir ses mains se balader sur mon dos ou agripper mes fesses pour me remonter, j’ai envie que tout continue, que rien ne s’arrête et qu’on reste comme ça pendant encore… une bonne dizaine d’années ? Moui, je devrai pouvoir m’en contenter. Et c’est là que ce fils de… enfin que ce sale type arrête de m’embrasser alors que je n’en ai aucune envie. Il pourrait faire un effort pour arrêter de respirer, non ?!

Je reprends bruyamment ma respiration après ce baiser qui me laisse pantelante. J’ai le souffle erratique et j’ai l’impression que ma cage thoracique va exploser, je n’avais pas remarqué que mes ressources en oxygène étaient épuisées à ce point… c’est peut-être une bonne chose qu’il ait arrêté même si j’ai déjà envie de recommencer. Merde, merde et re-merde ! Vengeance tu parles… j’ai d’autres chats à fouetter pour le moment ! Remarquez… on peut toujours joindre l’utile à l’agréable, non ? En plus je suis sûre qu’il ne dirait pas non pour l’agréable dans l’immédiat. Au moins on arrive à s’entendre sur un point, c’est déjà ça !

J’entreprends donc de commencer à me frotter doucement contre lui, avec une lenteur qui me met autant au supplice que lui, mais je n’en ai strictement rien à foutre. Je ferme simplement les yeux et je profite de l’instant. J’entends à un moment un son étranglé qu’on pourrait qualifier de gémissement avant de me rendre compte que ce son pathétique provient de ma gorge et que je m’en fous tout aussi royalement. C’est fou comme j’ai tendance à me ficher de peu de choses dans des moments pareils, je deviens moins éloquente aussi… Mais on s’en fiche, n’est-ce pas ?

-Ah oui ? Le spectacle est plaisant… tu… tu m’en vois ravie. Du moment que… c’est agréable.

Sur quoi je me mets à le taquiner en lui mordillant gentiment le cou. C’est fou comme j’ai tendance à parler pour ne rien dire aussi ! Enfin si pour dire quelque chose mais un quelque chose qui ne ressemble qu’à un amas d’inepties et de conneries en tout genre. Mais on s’en fiche aussi, non ? The show must go on et je ne suis pas prête de m’arrêter… pas encore du moins.

______________________________
C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Dia_pe11
Revenir en haut Aller en bas
https://le-pensionnat.forumgratuit.be
Victor Clay

Victor Clay

Messages : 122
Date d'inscription : 22/05/2011

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Hetero, et aime jouer !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Loup-garou

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeVen 11 Mai - 13:37

Respirer... c'est la clé, ffiiiouuuuuuu je serais bien rester plus longtemps mais commencer un baiser avec la moitié de sa respiration c'est horrible. L'apnée j'aime bien, et en temps que Loup j'ai une très bonne respiration mais la... elle me l'a pris ! y'a pas d'autre solution ! ou bien je suis rester accrocher à elle plus longtemps que je ne le pensais, Calme ta respiration Victor... voila, calme... calme. Pourquoi es ce que je respire encore aussi fort ? Ah mais c'est pas moi ! Elle est toute tremblante, c'est mignon ! Elle y à prit goût dîtes moi... c'est intéressant. Je peut sentir, si proche de moi que son coeur bat la chamade, et quel chamade... c'est craquant, j'ai du mal à pas me mordre la lèvres pour exprimer mon désir certains. Calme toi bordel ! charmant non ? je m'en fou enfaîte j'ai résister assez longtemps.

Que quoi ? c'est agréable... je la regarde ce presser contre moi avec la lenteur qu'elle veux le plus dure pour moi mais je le sent en elle, ça la met au supplice aussi, elle peut sembler indifférente mais... merci de prouver mes dires. Donc HUM HUM comme je le disais ce gémissement prouve ma bonne foi et elle qu'elle ce met au supplice toute seul ! c'est adorable, à ce stade de la partie les deux camps non plus rien à prouver. J'ai dit gémissement ? Mais... que ? QUUOIIII ? j'adore ce son ! pourrais-je en avoir encore ? allez... rien qu'un peut.

-Ah oui ? Le spectacle est plaisant… tu… tu m’en vois ravie. Du moment que… c’est agréable.

Je suis vraiment accroc aux sensation et aux tremblement que sa bouche produit sur mon corps même ses dents qui me cherche et me taquine me rende fou... comment sa je le suis déjà ? c'est pas vrai ! j'en ai juste l'air et c'est un rôle dans le quel je me complet bien... c'est tous ! je vous jure ! pas crédible n'es pas ? J'admet... mea culpa ! Si elle n'a plus aucun remord à gémir entre mes mains je vois pas non plus l’intérêt de me retenir, j'êmet donc un soupir de bonheur et d'extase. Que c'est bon mais si je me laisse faire elle va en profité et prendre en mains tous ce que je convoite depuis le début... et je préfère éviter un coup de couteau pendant que je suis le plus vulnérable il ne reste qu'a prendre les devant.

-Agréable ? ça va le devenir...

Le sais t'elle ? je suis dans son camp et en deux, trois mot elle gagnerais le plus fidèle des sujets, un véritable toutou ! mais n'ayant rien dit... la balle es encore dans mon camps et si elle pouvais arrêter de me mordiller j'arriverais à réfléchir. Ah oui ça peut marcher ! je l’agrippe un peut plus fort et je replonge mes lèvres dans les siennes ce qui à pour effet immédiat un gémissement léger de ma par et de la siennes plus de surprise que de plaisir mais elle prend son pied aussi alors à quoi bon. Profitons juste de cette instant. Je la renverse sur le coté et me place dessus, le bord du lit étant proche je la réinstalla mieux sur les oreillers. Surprise hein ? c'est sa de fermer les yeux devant moi... moi je les ai grande ouverte et je dois avouer que les jambe écarter comme ça j'ai des idée assez... HUM HUM. moi des idée ? tous le monde sais que j'agis d'instinct ! exactement, je recommence mes caresses sur ses hanches et ma bouche parcouru une fois son cou et l'autre fois ses sein commence à en vouloir plus... alors une de mes mains entreprend ce qu'elle aurais du faire depuis bien dix bonne minutes. je passe mon ongle sur le dernier tissus qui cache l'intégraliter de son corps et d'un revers de la main l'envois quelque par dans la pièce.

Oui je suis désoler j'avoue avoir un peut de mal à retirer simplement un vêtement je trouve que sa casse le rhytme et que c'est trop long alors le déchirer es si simple et rapide... quoi qu'il en sois moi j'ai encore une couche de vêtement donc c'est totalement déloyal ! j'adore. sans lui laisser le temps de protester de l'assois à califourchon sur moi tous les deux rapprocher et je me penche... évidement que c'est pour l'embrasser, elle n'a plus l'air contre donc je vais en profiter tous simplement. Quand mes lèvres ce pose sur les siennes et que nous fermons les yeux tous les deux j'en profite pour attaquer sur un deuxième front, alors de ma mains droite, momentanément libre bien sur, je la glisse entre ses cuisse ouverte et la touche, sans rien faire juste pour la prévenir que ce qui va suivre est [//SBAFF//] assez annoncer comme ça.

-Et maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Dia J. Dawn
Queen of Nightmares
Dia J. Dawn

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2011
Age : 27
Localisation : Sans doute quelque part.

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Du moment que ça sait obéir, le reste n'a aucune importance !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Le feu ♥

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeLun 14 Mai - 18:35

Ahah ! Il a soupiré ! Il ne s’est pas retenu ! Il a soupiré ! … Bon j’ai peut-être gémis avant lui mais… il n’empêche qu’il a soupiré ! Et quel soupir d’ailleurs. C’est simple j’ai envie de le voir recommencer, juste pour voir si ça aura toujours la même intonation, ou simplement pour m’amuser aussi… Mouais, alors comme ça, ça lui plait ! Eheh, heureuse de l’apprendre même s’il ne l’a pas dit clairement parce que voyez-vous… Comment ça, ça va le devenir ?! C’est pas agréable ? Merde, c’est quoi qui cloche maintenant ? Et il est obligé de casser tout mon trip d’un coup, là ? Voilà, maintenant c’est trop tard, je ne vais pas réussir à dormir de la nuit pour tenter de comprendre le pourquoi de comment de ce « devenir »… Mais il n’aurait pas pu garder ses commentaires pour lui, non ?! Et puis d’abord il… il embrasse comme un dieu. Si ça c’est le paradis, je veux bien y aller matin, midi et soir. Tout de même, qu’est-ce que je peux raconter, ou plutôt penser, comme conneries sur l’espace de quelques minutes. Bon évidemment le fait de me retrouver de nouveau en-dessous, ça, ça n’était pas du tout prévu mais il faut savoir s’adapter à n’importe quelle situation, non ? Bon, je dois bien avouer que je suis surprise, mais pas encore contrariée, tant mieux pour lui, non ? Alors je profite de ses caresses qui commencent à avoir un effet légèrement dévastateur sur ma petite personne. C’est fou ce qu’on peut faire avec deux mains et une bouche tout de même !

Je retiens ma respiration au moment où sa main s’aventure sur ma culotte et je gémis presque lorsqu’il me l’arrache. Bon, il me doit un nouveau sous-vêtement, je prends note. Mis à part ce léger détail je me sens soudain légèrement mise à nue, sans mauvais jeu de mot évidemment, c’est vrai quoi, on se sent tellement vulnérable dans ce genre de moment… surtout que lui il n’est pas encore complètement nu ! Sale type, c’est déloyal ! … c’est fou mais j’ai l’impression de dire ça depuis environ dix bonnes minutes, faut croire que je radote. Et puis il m’embrasse encore, faut croire qu’il devient accro lui ! Remarquez, c’est loin de me déplaire, même si c’est toujours aussi déloyal ! Mais bon, c’est tellement plaisant que je ne vais pas me plaindre, j’aurais même plutôt tendance à en redemander toujours et encore plus.

Je lâche un hoquet de surprise lorsque sa main s’introduit entre mes cuisses et je n’arrive pas à me résoudre d’ouvrir les yeux. J’ai envie de les garder fermer encore un peu, juste pour savourer. Après tout il faut toujours savourer le moment présent et je compte même en profiter mais… il aurait pu prévenir. En même temps je m’en doutais, c’est sûr, mais on ne fait pas ça sans prévenir sinon il me faut au moins dix bonnes minutes pour retrouver l’usage de la parole, c’est logique, non ?! N’importe quel crétin comprendrait ! Sauf lui évidemment ! Non lui, il faut qu’il me fasse la papote dans un moment pareil… d’ailleurs, il doit quoi au juste ?

-Et maintenant ?

J’ouvre brusquement les yeux. Il est sérieux là ? Non seulement il n’est pas foutu de me laisser savourer complètement, enfin si je savoure mais je… oh et puis laisser tomber, mais en plus… en plus il veut que je prenne la parole pour répondre à ça. Moi je dis il n’y a pas d’autre moyen, il se paye royalement ma tête depuis le début. Personne ne demande jamais ce genre de chose dans un moment pareil ! C’est tout simplement élémentaire ! La base de la base ! Alors il ne va pas commencer à venir me les casser avec des questions pareilles ! Les oreilles hein, me casser les oreilles, je précise parce qu’on ne sait jamais.

J’ai envie de le mordre. N’allez pas vous méprendre, je ne veux pas le mordre gentiment, de façon à la titiller, l’exciter ou n’importe quoi dans le style, mais simplement lui mordre bien fort la main pour qu’il se souvienne à vie qu’on ne pose pas comme question « et maintenant », quand la suite semble couler de source. Et voilà, je fronce même les sourcils maintenant ! Loup de malheur ! A cette allure-là je vais attraper des rides avant l’heure… enfin façon de parler, j’ai toujours la même tête qu’il y a cent ans et j’ai pourtant froncé les sourcils un nombre incalculable de fois, de toute façon on s’en fiche. Où en étais-je ? Ah oui, je fronce les sourcils parce que je le mords s’il ne continue pas. Voilà !

-Maintenant, soit tu continues et tu auras la chance de rester un homme vivant jusqu’à demain matin, soit je te donne cinq secondes pour déguerpir en vitesse après quoi je fais en sorte de te faire mourir dans les plus horribles souffrances… J’ai la bonne réponse ?

Et je souris, parce qu’il faut toujours sourire et mettre les formes même quand on sort des trucs débiles, méchants ou intelligents. Et même quand on a une forte envie de mettre une baffe à son interlocuteur. L’image de marque, l’apparence, les formes… appelez ça comme vous voulez, mais il faut toujours les conserver en toutes circonstances ! Et puis je m’en voudrais d’être impolie dans un moment pareil ! C’est aussi pour cette simple raison que j’écarte un peu plus les jambes d’ un mouvement assez suggestif. Bon d’accord, ça n’est pas vraiment une marque de politesse, je vous l’accorde, mais ça prouve que si jamais il s’arrête… je ferai en sorte qu’il soit impuissant pour le restant de ses jours ! Que voulez-vous, j’ai la rancune tenace…


______________________________
C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Dia_pe11
Revenir en haut Aller en bas
https://le-pensionnat.forumgratuit.be
Victor Clay

Victor Clay

Messages : 122
Date d'inscription : 22/05/2011

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Hetero, et aime jouer !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Loup-garou

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeLun 21 Mai - 14:13

-Et maintenant ?

Bah maintenant elle à son regard favori de tueuse, touché Dia, Touché... désoler même dans ce moment comme ça je ne peut m’empêcher de la chercher elle tombe si facilement dans les piège qu'on lui tend elle en est presque naïve, Non non pas naïve, elle n'a peur de personne voila tous. Courageuse ? impétueuse ? suicidaire ? je ne sais pas trop mais manger les jolie jeune fille à toujours été mon passe-temps favori. Mon petit péché mignon... que voulez vous ? la nature d'un être ne change pas. quoi que avant d'être un loup garou et que j'étais un petit bambin tous mignon je rêvais déjà d'écorcher mon père alors ça viens peut être de plus loin que je pense... me faudrait un Psy qui sois capable de pas mourir... un psy zombie ? un psy vampire ? buaaa non pas un vampire ! Oublié ce que j'ai dit. j'ai pas besoin de psy c'est pas parce que je suis deux dans ma tête qu'il m'en faut un de toute manière tous le monde es d'accord avec 1+1=1 non ? non... allez au diable alors !

Elle es adorable avec sa tête énerver on dirais qu'elle va me mordre, un vrai serpent ! je lui ai pourtant montrer pas mal de mes capacité... ne pas la voir éprouver de peur me rend perplexe, est elle invincible ? un charme ou autre ? franchement elle pourrais exprimer un peut, ne serais-ce qu'un peut de peur ! de quoi m’exciter encore et finir ce que j'ai commencer et ensuite l'égorger. non mais c'est vrai quoi !

-Maintenant, soit tu continues et tu auras la chance de rester un homme vivant jusqu’à demain matin, soit je te donne cinq secondes pour déguerpir en vitesse après quoi je fais en sorte de te faire mourir dans les plus horribles souffrances… J’ai la bonne réponse ?

Plait-il ? bien que la proposition me plaise énormément, elle me menace non ? mais ses cuisses s'ouvre toute seule... je ne suis pas moïse pourtant. j'ai rater quelque chose, elle me menace ou elle m'invite faudrais s'avoir... Tue la Victor Ah non ! pas encore et n'interviens pas ! j'ai chasser hier tu as eu ton content de sang reste endormi ! Je l'entendit de moins en moins bien que son rire gurgutale semblât résonner des heures. fiiouuu flippant ! j'en ai une sueur froide ! je suis la pour me contrôler et j'y arrive déjà qu’à peine ça craint !

je secoues la tête pour me redonner une consistance et la regarde les jambe écarter devant moi, sexy... oula je vais m'égarer et que fais-je avec ma langue sur son cou... à oui sa y est je me rappelle ! ma main étant entre ses cuisse à commencer à caresser cette endroit pourtant défendu sans mariage ! j'ai eu une éducation religieuse oui navré ♥. ma langue descend le long de son corps passant sur son sein droits, elle ce cabre et j'avoue que ça fais monter en moi des pulsions assez dure à retenir c'est un supplice ! mais le supplice c'est à elle que je le donne le bout de ma langue maintenant à coté de son nombril continue de descendre et l'inévitable es inscrit dans l'essence même de ses yeux. Un de mes doigts s'avanturant trop loin rentre sans resistance, et d'un qui à trouver la route, les autres devrais suivre... devrais ! ma langue maintenant juste au dessus de son entre jambe s'arrète... l'horreur si près du but... dommage hein ? sans relever ma tête je la regarde du moins sauvagement possible, la retenu me va vraiment très mal !

-La bonne réponse non... mais j'ai beaucoup aimer l'idée.

je la renverse sur le coté ce trouvant à califourchon sur mon maintenant mais mon plan marche à merveille car elle nue et moi en boxer elle sent très très bien mon excitation à travers mon boxer. Oui vous aurez compris je la laisse prendre les choses en main ! j'ai l'impression qu'elle va y prendre son pied bien plus que moi, mais ce n'est pas tous le bord du lit c'est rapprocher suffisamment pour que le couteau sur la petite table de nuit sois à sa portée comme à la mienne.

Je tend la main vers le couteau sans cesser de la regarder et attrape le couteau par la lame, c'est ça quand ont regarde pas... on ce coupe ! mais je la retiens de l'autre main il ne faut pas qu'elle s'échappe ! je lui tend le couteau par le poignée il ne lui reste plus qu'a le saisir... oui c'est sa approche ta main... encore... et non ! je retourne le couteau vers elle, effet de surprise oblige elle réagit comme il le faut mais je lui laisse pas le temps de penser et je passe le couteau le long de ma hanche, il est sacrément affûté j'aurais jamais cru que qu'il couperais mon boxer d'une simple pression ! Le jeux peux enfin commencer.

[ j'aurais aimer faire mieux mais l’i-phone n'est franchement pas pratique pour les rp ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Dia J. Dawn
Queen of Nightmares
Dia J. Dawn

Messages : 148
Date d'inscription : 25/01/2011
Age : 27
Localisation : Sans doute quelque part.

Dossier personnel
Orientation Sexuelle / Type: Du moment que ça sait obéir, le reste n'a aucune importance !
Clan: Nightmares
Pouvoirs: Le feu ♥

C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Mai - 21:47

Frustrée… oui, je dirais que je suis frustrée. C’est le seul mot que je vois pour décrire mon état en cet instant. A-t-on idée de s’arrêter si près du but sérieusement ? C’est à donner des envies de meurtres pures et simples, enfin aussi pures et simples que puissent l’être des envies de tuer. Non mais vraiment, d’où il sort à la fin ce loup ! Je veux bien qu’il est plus résistant qu’un homme mais… enfin je pensais que dans un moment comme celui-ci son côté animal aurait pris le dessus, ce qui ne m’aurais pas spécialement déplut. Sauf que là… eh bien là non, monsieur trouve encore le moyen de me résister, et je déteste ça, comme toujours. Il lui suffirait pourtant de continuer, de se retenir un peu moins et de laisser cette langue si délicieuse descendre encore et toujours et alors… je me sens frissonner de la tête aux pieds rien que d’y penser, l’idée me séduit, me grise et j’ai envie de plus. Ce n’est pas comme si un simple doigt allait me faire voir des étoiles, si ? Non vraiment, au lieu de me faire grimper aux rideaux il ne fait que… il ne fait que me contrarier. Ce foutu Victor passe son temps à me contrarier ! Je veux bien que ça soit amusant un temps, mais après… après il ne faut pas exagérer non plus ! Il me fait subir une véritable torture, c’est un supplice, à la fois doux et en même temps pire que celui de Tantale, si proche du but, effleurant le plaisir du bout des doigts pour qu’il s’arrête finalement. Et puis il y a ce regard… je pourrais m’y plonger, m’y noyer et avoir envie d’y rester. Il m’électrise, il m’allume avec un simple regard et je veux… je veux… plus, beaucoup plus. Je ne demande pas grand-chose non plus, une simple nuit avec un bon coup, après tout on a bien le droit de profiter de ses pions de temps en temps, non ? Et puis il y a le bizutage des p’tits nouveaux après tout ! Et je me dois de les accueillir dans les règles de l’art, enfin seulement certains hein, parce que si je devais tous les accueillir de la même façon, je finirais par faire un pètage de plomb dans les règles de l’art.

-La bonne réponse non... mais j'ai beaucoup aimer l'idée.

Mmm… l’idée ? Et laquelle ? Celle de passer la nuit avec ou bien celle de le faire tuer dans d’atroces souffrances ? Parce qu’à choisir je préfère la première pour le moment, en plus s’il a aimé alors qu’il continue dans la lignée, non ? Je ne vais certainement pas le retenir en si bon chemin. Et si ça n’était pas la bonne réponse, il voulait quoi ? Une demande de mariage en bonne et due forme ? Parce que là il peut courir, je ne m’abaisserais pas à m’enchainer à vie pour une simple partie de jambes en l’air, non, non et non monsieur ! Remarquez en parlant d’idée, met avis qu’il en a une derrière la tête étant donné que je me retrouve à nouveau au-dessus sans trop comprendre le comment du pourquoi. Et m’est avis aussi qu’il ne va plus me résister bien longtemps au vu de la taille de son érection. Il y a juste ce fichu boxer en travers du chemin, mais ce n’est qu’une question de secondes avant qu’il ne disparaisse pour de bon, j’en fait mon affaire et après… et après j’ai envie de me casser en le laissant tout seul pour qu’il comprenne ce que signifie le mot frustrée, et puis je la tiendrais ma vengeance… mauvaise idée, j’ai aussi envie de profiter, c’est ma chambre et je me vois mal faire une séance en tête à tête avec mon oreille et ma main droite, on garde le loup-garou, c’est bien mieux.

Toujours plongée dans mes pensées tout sauf catholiques, je ne vois le couteau qu’au dernier moment et j’ai un mouvement de recul. Hors de question que je finisse mes jours pour une si minable raison et de manière si ridicule ! Surtout sans avoir eu la nuit de ma vie auparavant… non je ne veux pas mourir, sexe ou non avant. Evidemment il me retient… je l’assomme avec le bougeoir sur la table de nuit ou bien je m’enfuis en courant ? Je le vois qui approche le manche près de ma main et je le regarde, méfiante. Il veut faire quoi là au juste ? Me tester ? Essayer de nouvelles pratiques sadomasochistes ? Pas que je sois contre, je sais depuis le début qu’il est complètement maso, je me tue à le répéter depuis… ben depuis notre rencontre cette après-midi mais là… je trouve ça quand même étrange sans vouloir l’offenser. Et c’est là qu’il retourne le couteau, mon cerveau a à peine le temps d’analyser la situation qu’il coupe son boxer.

Je le regarde, d’un air légèrement ahuri avant qu’un sourire ne pointe sur mes lèvres. Il veut jouer ? Alors on va être deux. Je prends le poignard d’une main sûre avant de couper l’autre côté, m’assurant de laisser un filet de sang couler le long de sa hanche, trop fois rien, juste assez pour voir ce fameux liquide rouge qui m’a bien piégé perler sur cette hanche si alléchante. Je lui enlève alors le bout de tissu d’un geste lent avant de le laisser tomber d’un geste négligeant à côté du lit et de l’observer dans toute sa virilité. Mmm… c’est qu’il n’est pas mal monté du tout, j’imagine le plaisir mêlé de douleur que me procurerait de m’empaler d’un coup sec sur lui, et je frissonne un instant avant de me reprendre, je ne fais jamais qu’imaginer. Il m’a bien fait tourner en bourrique, à mon tour de le rendre un peu dingue, de le mettre au supplice, de le laisser se consumer sur place. J’ai envie de le voir perdre peu à peu sa raison, enfin plus que maintenant évidemment.

Je descends m’asseoir entre ses jambes en prenant soin de l’effleurer autant que possible, frottant un instant mon intimité contre lui avant de regarder son sexe tendu pour moi d’un air presque gourmand. Je me passe la langue sur les lèvres et me penche en avant, le sourire aux lèvres, j’approche ma bouche de l’objet de mes désirs et passe simplement à côté, me contentant seulement de lécher le filet de sang que je lui ai fait quelques secondes plus tôt. Le gout métallique du sang envahit mon palais et je me surprends à fermer les yeux juste un instant, pas vraiment pour savourer mais plus pour… pour ne pas en oublier la saveur je dirais, histoire de pouvoir y rattacher mes souvenirs. Je ne sais pas s’il est frustré, mais personnellement je m’en fiche, j’ai juste envie de voir quel effet ça peut avoir sur lui. Je termine donc simplement d’essuyer les dernières gouttes avant de lui donner un baiser sur la hanche et de le regarder fixement d’un air innocent. C’est fou, moi ça m’amuse.

[Pour un rp sur I-phone c’est pas mal du tout, par contre moi je n’ai aucune excuse pour n’avoir pas fait mieux, à part les exams et le manque d'inspi peut-être u.u"]

______________________________
C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Dia_pe11
Revenir en haut Aller en bas
https://le-pensionnat.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)   C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est la guerre ! (suite des couloirs avec Victor)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pensionnat :: Dans le pensionnat :: Corps central :: Bureau et appartements de la directrice-
Sauter vers: